Une histoire de famille

Déjà quelques ancêtres vignerons au 18ème siècle mais ce n’est qu’ en 1979 sous l’impulsion de mon père (Jean-Michel Gremillet) que va naître notre Champagne. Ses premiers pas furent dirigés vers l’export et plus particulièrement vers le réseau diplomatique qui nous témoigne toujours de sa confiance, avec pas moins de 50 ambassades et consulats dans le monde qui sélectionnent notre champagne.

Aujourd’hui, le rêve de mon père est devenu réalité : mon frère Jean-Christophe et moi-même avons l’un après l’autre rejoint l’entreprise suivis de nos conjoints respectifs Karine et Stephane. Nous sommes fiers du travail accompli et poursuivons tous ensemble l’aventure.

Anne Gremillet

Nos valeurs

L’ AUDACE ET L’ OPTIMISME

« Al andar se hace camino » (En marchant, on fait le chemin) Machado. Ici se résume notre philosophie que l’on exprime sur nos coiffes. Signe distinctif de nos champagnes, elle évoque un chemin de vie : un motif ascendant qui représente le cheminement de la vie.

Ce motif ouvert et optimiste exprime à la perfection les valeurs et le positionnement de notre maison.

LE DÉSIR D' EXCELLENCE

D’une année sur l’autre, nous ne restons jamais sur nos acquis.
De nos vignes à votre flûte, nous cherchons toujours plus, plus avant, plus loin, plus profondément pour vous révéler la typicité et l’identité de notre terroir.

L’ AUTHENTICITÉ

Terroir aimé, respect de la méthode champenoise, volonté et passion, chez Gremillet, nous sommes « Infiniment Champagne ».

Le terroir

Notre vignoble

48°01’27.4″N 4°21’37.9″E – Le cellier est à Balnot sur Laignes tout près des Riceys;  la plus grande commune viticole de Champagne et la seule à posséder trois AOP : Champagne, Coteaux Champenois et Rosé des Riceys.

Nos vignes s’étendent sur 40 hectares dans la Côte des Bar au sud de la Champagne. Des terres calcaires, entrecoupées de marnes argileuses, majoritairement plantées en pinot noir (85%). Un terroir d’exception auquel les côteaux abrupts et ensoleillés révèlent toute la puissance et le fruité du cépage. Le reste de l’encépagement est dévolu au chardonnay pour sa finesse et sa fraîcheur.

Un approvisionnement sélectionné

500 000 bouteilles par an ! Notre travail est reconnu, notre champagne est demandé, nous nous développons. 

Aussi, pour optimiser nos assemblages, nous fournissons nous en raisins auprès d’autres viticulteurs. Principalement du chardonnay venus de Montgueux, Cramant ou Béthon dont les terroirs sont propices à ce cépage.

C’est chaque année 80 viticulteurs – partenaires qui nous confient leur production de raisin.

La vinification

Le processus de transformation

Le raisin est récolte et notre terroir nous offre le meilleur. Ils possèdent naturellement tous les ingrédients nécessaires pour faire du champagne.
Laissez vous guider ci-dessous, dans toutes les étapes de la transformation et du travail de notre maison.

LE PRESSURAGE

A la fin de l’été, le raisin est mûr. Les vendangeurs et les pressureurs travaillent en cadence, le raisin est pressé, tout frais. En quelques heures, il passe de la vigne à la cuve!

4 000 kg de raisins donnent 2 050 litres de jus à la première presse. Nos Champagnes sont issus exclusivement de cette première presse, la meilleure, la « cuvée ».

Une fois en cuve, la fermentation alcoolique démarre, le vin lentement s’achève et s’éclaircit ; Puis, le moment du soutirage viendra où l’on séparera le vin clair et ses précieux arômes du dépôt en fond de cuve.

vinification
assemblage

L'ASSEMBLAGE

De l’automne jusqu’au plus profond de l’hiver, lentement, le vin va s’éclaircir. Le chef de cave et ses aides vont le filtrer, plusieurs fois. Au début de l’année nouvelle, les vins seront clairs, c’est l’instant décisif où l’on peut les goûter et les assembler.

L’assemblage est un art subtil : mariage en proportions variables chaque année de vins de cépages, de terroirs et de millésimes différents.

Plusieurs comités de dégustations réunissant œnologues et vignerons amis sont tenus. Leur mission est de faire vivre le style et le goût unique de la maison d’une année sur l’autre.

LE TIRAGE

Le printemps suivant la vendange, on procède au tirage, c’est la mise en bouteille.

Une liqueur de tirage composée de sucre et de levures, dont les proportions sont notre secret, est alors ajoutée.

Cette liqueur va provoquer une seconde fermentation en bouteille, c’est la prise de mousse.

A ce moment précis, le vin devient effervescent.

tirage
vieillissement

LE VIEILLISSEMENT

Conservées couchées à l’abri de la lumière et à température constante dans la profondeur de nos caves, les bouteilles reposent sur leurs lies pour un minimum de 22 mois et jusqu´à 5 ans pour les millésimés. Un temps de vieillissement supérieur aux normes en vigueur qui donne davantage de complexité et de finesse à nos champagnes.

Les bouteilles vont ensuite passer petit à petit de l’horizontale à la verticale, pour finir tête en bas, où va se concentrer le dépôt. Manipulation qui se faisait autrefois manuellement sur pupitres, elle est aujourd’hui mécanique et plus précise grâce aux gyropalettes.

LE DÉGORGEMENT

Enfin l’étape ultime : le dégorgement. La bouteille toujours tête en bas est plongée dans un bac réfrigérant à moins 27°. En 10 minutes, le dépôt se cristallise dans son col. En décapsulant la bouteille, la pression interne expulse le dépôt pris dans la glace. Rapidement vient s’ajouter la liqueur de dosage, dite d’expédition.

Recette maison, notre liqueur est composée de sucre de canne et de vin de champagne; son dosage va définir la nature du champagne -brut nature, brut ou demi-sec-. La bouteille est alors bouchée de liège et recouverte d’un muselet afin de contenir la pression qui est de plus de 5 bars par bouteille.

degorgement
Fermer le menu
velit, sem, ut adipiscing mi, ut